Comment protéger ses salariés en cas de forte chaleur ?

Travail et chaleur, un cocktail qui ne fait pas toujours bon ménage et entraîne pour l’employeur un devoir de précaution. Entre respect de la réglementation et solutions pratiques, l’équipe de Techniche s’est intéressée aux solutions que l’employeur peut apporter pour garantir la sécurité et protéger la santé de ses salariés.

Travail et chaleur

Le milieu de travail doit être sécuritaire pour les travailleurs. Chaque employeur le sait mais comment réagir face aux facteurs extérieurs tels que la chaleur ?

La notion de chaleur dans le code du travail

En principe, le Code du travail n’impose pas à l’employeur de mettre ses salariés au repos en cas de canicule. En revanche, il l’oblige, de manière générale, à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique de ses salariés (article L4121-1 du Code du travail). La loi précise en outre qu’il doit adapter ses mesures en cas de « changements de circonstances », comme par exemple en cas de changements de températures.
Le code du Travail ne donne pas de cadre aux conditions minimales ou maximales de températures de travail. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) et la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS), les risques sont importants pour les travailleurs à partir de 30°C pour une activité sédentaire et de 28°C pour une activité physique.
Dans tous les cas, la loi (article L4131-1 du Code du travail) prévoit la possibilité pour un salarié d’exercer son droit de retrait en cas de fortes chaleurs dès lors qu’il a un motif raisonnable de penser que la situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.

Quels sont les risques encourus par les salariés?

Travailler sous de fortes chaleurs peut entraîner des risques pour la santé des travailleurs :

– Coups de soleil
– Crampes liées à la déshydratation
– Fatigue ou épuisement lié aux efforts pour réguler la température corporelle
– Coups de chaleur après une longue période d’exposition en ambiance chaude

Quelles mesures prendre en tant qu’employeur ?

Favoriser une bonne hydratation
Fontaines, bouteilles d’eau, boissons non alcoolisées doivent être mises à disposition des employés.
Pour les salariés du bâtiment, le Code du travail (article R. 4534-143) impose à l’employeur de mettre à leur disposition au moins 3 litres d’eau par jour et par travailleur.

Ventiler
Dans les locaux fermés, l’article R4222-1 du Code du travail impose à l’employeur de renouveler l’air afin d’éviter les « élévations exagérées de température ».

Offrir des zones d’ombre pour les travailleurs extérieurs
Pour les salariés qui travaillent en extérieur (dans le bâtiment par exemple), le Code du travail (article R4225-1) impose à l’employeur d’aménager les postes de travail de manière à ce que les salariés soient protégés contre les conditions atmosphériques dans la mesure du possible. En pratique, ces mesures peuvent prendre la forme de mise à disposition d’abris, de zones d’ombre ou d’espaces climatisés.

Aménager les horaires
L’employeur a la possibilité d’aménager les horaires de travail de ses salariés en cas de fortes températures (afin qu’ils travaillent plutôt le matin ou le soir, par exemple) ou d’augmenter la durée des pauses.

Equiper ses collaborateurs de vêtements rafraîchissants
Au-delà des obligations légales, nombreuses sont les Sociétés soucieuses d’adopter des solutions pour favoriser le bien-être de leurs salariés au travail. Veste rafraîchissante, compresse à insérer dans les casques, protège-nuque, ces nouveaux textiles intelligents absorbent, stockent et restituent l’eau par évaporation pour créer un effet de fraîcheur.
Confortable au porter, ces vêtements permettent de perdre -5 à -8°C de température.

Sensibles à l’ensemble de ces mesures, les employés y verront très certainement une marque de respect et de reconnaissance pour leur travail.
Prendre soin de son équipe, n’est-ce pas également une facette du management ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *